Des activités de séminaire en Italie

Séminaire - Incentive - Team Building

Des activités de séminaire en Italie

9 juin 2019 Non classé 0

Si l’Italie est célèbre pour ses villes d’art, ses oeuvres et sa cuisine, c’est parfois au détriment de la variété de ses paysages. L’on répare aujourd’hui cette injustice en vous proposant sept activités inoubliables à réaliser dans différentes parties du pays.

1. Les sentiers en Ligurie
Les cinq villages au bord de l’eau des Cinque Terre, accessibles uniquement par rail, bateau ou à pied, font partie des attractions incontournables d’Italie. Mais il est possible de choisir en Ligurie un itinéraire qui passe par des endroits moins fréquentés. Le long de la côte au nord des Cinque Terre protégées par l’Unesco, des trains et des bateaux permettent ainsi d’accéder à des villages exquis, de jolis ports et des îles parfumées. Au menu ? Des sentiers pédestres bordés d’oliviers et des terrasses de vignes.

2. La Sicile au fil de l’eau
La Sicile offre plus de possibilités de divertissement aquatique qu’on ne l’imagine généralement : excursion de plongée avec tuba en bateau au parc marin d’Isola Bella (qui mérite une visite autant pour ses eaux que pour son îlot à la beauté de carte postale), voyage en kayak de mer, body-rafting dans les gorges de l’Alcantara (une gorge de lave qui ne semblerait pas déplacée dans le Seigneur des Anneaux)… En réalité, n’importe quelle activité aquatique en Sicile prend une autre dimension en raison de son cadre de rêve !

3. Matera, à pied et en tyrolienne
Le « Vol de l’Ange » est une incroyable tyrolienne qui s’étend sur un kilomètre et demi entre deux villages isolés dans le « Dolomiti Lucane », une magnifique région de montagne de la Basilicate, dans le sud profond de l’Italie. Une expérience particulièrement exaltante à vivre, et d’autant plus dans ce décor. Pour les sportifs, cette balade en tyrolienne peut idéalement s’accompagner d’un trekking dans le superbe Parco della Murgia Materana, près de la ville troglodyte de Matera (capitale européenne de la culture en 2019).

4. Faire du vélo dans le Piémont
Les collines de la région des Langhe du Piémont produisent certains des grands vins rouges d’Italie : austères mais élégants, un peu comme le paysage dont ils dérivent. Comme la Bourgogne, c’est une région qui bénéficie d’une approche village par village, et comme la Bourgogne, elle a une tradition culinaire à la hauteur de ses prouesses viticoles : ce n’est d’ailleulrs pas un hasard si c’est le berceau du mouvement Slow Food en Italie. Le meilleur moyen de découvrir la région reste encore à vélo, lors d’un circuit à la fois gastronomique et dépaysant, permettant d’alterner visites de châteaux féodaux et dégustations de vins fins.

5. Une randonnée dans la péninsule de Sorrente
Beaucoup de visiteurs à Sorrento, Positano ou Capri ne dépassent jamais les paysages de carte postale des centres-villes. Ce qui est dommage, car ces villes, pour jolies qu’elles soient, se situent dans un écrin naturel extraordinaire : un lieu de faucons pèlerins et de lézards verts, d’anciennes pistes de montagne descendant à l’ombre des citronniers.
Pour explorer les alentours, prenez le « Chemin des Dieux » au-dessus de Positano, une spectaculaire arête à l’extrémité sud de la péninsule, Punta Campanella, et un choix d’itinéraires sur Capri, y compris celui qui relie la Grotte Bleue au phare de Punta Carena, via une série de forts militaires britanniques de l’époque de Nelson.

6. De la natation sauvage dans les Apennins
Avec autant de mers entourant l’Italie, la natation sauvage dans les rivières et les lacs d’Italie a relativement peu de fans. Mais certains lieux de baignade particulièrement spectaculaires, dans des régions moins connues du pays, séduiront pourtant les amateurs de tranquillité. La Pietrapazza – littéralement, folle roche – rivière près du hameau de Poggio alla Lastra dans le Parc National des Forêts du Casentino, est l’un d’entre eux. De grands bassins de roches cristallines lissées au cours des âges par l’eau qui coule à vive allure, le jet de petites cascades et de grandes plaques de rochers pour bronzer font de ce repaire secret au coeur de la forêt un véritable délice.

7. A dos de cheval en Sardaigne
Que serait la Sardaigne sans ses chevaux ? Ils se produisent à certains des festivals les plus spectaculaires de l’île : les acrobaties équines au festival Cavalcata de Sassari, les joutes à Sa Sartiglia d’Oristano, les courses de bareback trépidantes à Sedilo, pour n’en citer que trois. Que vous soyez ou non passionné par les chevaux, arpenter les chemins sur leur dos reste de loin la meilleure façon de découvrir l’île.